Georges Sand ..

La terre est femelle, puisqu’elle est essentiellement mère. C’est donc une déité aux traits changeants, et elle se symbolise par une beauté de femme tour à tour souriante et désespérée, austère et pompeuse, voluptueuse et chaste.

(George Sand) « Promenades autour d’un village

◊ 

Elle a été  » La voix de la Femme en un temps où la Femme se taisaient. »

 Elle a parlé de la musique aussi bien que Stendhal et bien mieux que Balzac ou Hugo.

 Elle a décrit la vie des paysans français avec une grandeur tantôt idyllique, tantôt épique.

 Elle a prouvé et exprimé un amour sincère du peuple bien avant que le suffrage universel imposât cette attitude.

 » Je ne suis pas, disait elle, de ces âmes patientes qui accueillent l’injustice avec un visage serein. »

Elle a, dans LELIA, abordé la première des problèmes sensuels que l’on commence seulement aujourd’hui de traiter avec franchise.

Enfin elle a été, dans ses meilleurs jours, le roman même.

 » VOILÀ POURQUOI J’AI EU ENVIE D’ÉCRIRE SA BIOGRAPHIE. »

André MAUROIS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s