Monologue avec la Lune ..

Monologue avec la Lune

 

***

Tu illumines notre ciel  terrestre avec douceur et charme.

Chaque jour tu te dévoiles davantage, jolie Dame.

Au premier quartier, tu dissimules le bout de ton nez !

Tu nous honores de ta « Pleine Lune », au dernier quartier !

Sous d’autres latitudes, tu es présente chaque jour de l’année.

Mais dans notre ciel de nuages gris très souvent encombré,

Espiègle, tu joues avec malice à des parties de cache-cache.

ECLIPSE

A l’occasion, tu oses flirter avec l’ombre de notre belle planète.

Dans tes conjonctions bien orchestrées, aux confins de notre univers.

Tu manigances avec Mars, Jupiter, Vénus  mettant du piment dans nos vies.

Au printemps, tes arrivées furtives en pleine nuit sont dévastatrices.

Ainsi sans le vouloir et sans changer de couleur,  « La Lune Rousse »

Brûle sur son passage en quelques heures, toutes les jeunes pousses.

Je ne te l’apprends pas que pour avoir de bons légumes, quelle modestie !

Il faut toujours compter avec toi et faire nos plantations selon « la Lune ».

*****

Quel honneur, un calendrier sans âge porte ton nom, le « Calendrier Lunaire »

Sur la sève des plantes tu agis en silence, elles aussi sont sous ton influence.

Il convient de semer, greffer et récolter, à la « Lune montante ».

Tu te donne aussi de l’importance sur le développement,

Des racines, ni trop tôt, ni trop tard mais à la « Lune descendante »

Quand tu croisses et décroisses mais quelle activité débordante !!

Mieux vaut consulter ton calendrier pour une novice en la matière ..

Vers toi, nos regards se tournent admirateurs par tant de splendeur.

*****

Dans un jeu de cartes, tu serais la « Dame de Cœur ».

A ce monologue improvisé par une belle nuit d’été, l’actualité

Viens me rappeler que ton astre céleste fut un jour visité.

Un « Aigle » engin spatial ainsi nommé a décollé de la Terre.

A conduit vers toi, trois héros qui ont foulés la poussière.

Clin d’oeil à Neil Armstrong

Le sais tu, demain l’humanité rendra hommage à l’un deux !

Celui qui le premier a posé le pied sur toi, prononçant ces mots

Qui résonneront à jamais dans le cœur de tous les Hommes.

« Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité »

*****

Sur notre terre en pleine guerre froide, tu étais un objet céleste convoité.

Et ta conquête a permis le rapprochement de ses belligérants acharnés.

Prêts à déclencher une guerre pour leur suprématie alors assurée des années.

Terriens bien peu sages, avec raison tu gardes un oeil bienveillant sur nous.

****

Nuits et jours, tu brilles pour faire joli, nous éclairer sans nous espionner.

Tes cycles immuables font que nous n’avons aucune crainte de tes pouvoirs.

Que tu accomplis pour les Hommes? sans relâche? comme des devoirs.

Les jardiniers te vénèrent, les marées s’appliques à suivent  tes directives.

Nous, les femmes de la Terre, acceptons, tant bien que mal, ton cycle lunaire.

Finalement, nous te sommes reconnaissants infiniment de ton grand savoir !

****

Quand par dessin purement géopolitique et idéologique, ils sont venus.

Ainsi tu nous as sauvés pour un temps de la bêtise, de la folie humaine !

Par cette folle prouesse technologique car tant les risques étaient connus.

Ce 20 juillet 1969, deux astronautes ont adorés ainsi chez toi alunir.

Cela a dû quand même un peu t’ intriguer et même t’ inquiéter, dis !

As tu criée quand, ces vilains sur ordre, contraints ils t’on piquée ?

Laissant trace de leur passage quand le drapeau américain fut planté.

Partie de cache cache dans le ciel de Porquerolles ..

Quel amusement pour toi de les regarder sauter, en apesanteur voler.

Comme des gamins dans la poussière de Lune se jeter sans songer

Un instant qu’un accroc à leur tenue d’astronautes les obligerait à rester.

Ivres de joie ils étaient chez toi, quand sur terre nous étions des milliers,

Des millions même, heureux de vivre cette formidable épopée via la télé.

Ces moments restent uniques en émotion à ce jour dans l’histoire de l’humanité !

****

Ici bas, quand à nous petites filles, les Grands disaient « Cache ta Lune »

Ces mots qui prêtent toujours à sourire, les as tu entendu et t’en souviens tu ?

Hélas, les temps ont bien changés et les fillettes dans les prés

Ne jouent plus à construire des cabanes où elle découvraient leur Lune.

Tu vois finalement, nous partageons un point commun, un atout à protéger.

Un trésor précieux à garder jalousement caché et protégé pour jouir de plaisir.

****

En  1973, l’album mythique du groupe ” Pink Floyd a décroché la Lune.

A l’aube de l’année 2013, il est dans toutes les mémoires, il a fait fortune.

Toi, tu resteras toujours belle sans besoin d’artifice, soit sans inquiétude.

Désormais c’est certain, je te jalouserai toujours quand dans le ciel parisien,

Je chercherai de mes yeux plissés la « Mer de la Tranquillité » faisant un clin

D’œil destiné à Neil qui se tient droit juste à tes côtés pour l’éternité ..

_________________

Tricia-Déborah Rougeux,

le 27 août 2012.

La lune à son périgée, très proche de la terre, très grosse, très lumineuse .

P.S :

  1. Le drapeau abattu …

Si la caméra qui a filmé les exploits d’Armstrong et d’Aldrin est toujours en place sur son pied (difficile à identifier toutefois sur l’image de LRO), le drapeau américain planté par les deux hommes n’est plus debout. Il se situait à mi-chemin entre la caméra et le module lunaire. Il a été arraché par le souffle du décollage. Buzz Aldrin a dit l’avoir vu s’envoler à cet instant précis.

  1. Traces durables ..

L’image de LRO montre que sur la Lune, en l’absence d’érosion, les traces laissées par les astronautes d’Apollo 11 demeureront encore très longtemps. À moins qu’une météorite ne vienne les effacer d’un coup (les probabilités sont faibles), elles devraient rester encore pendant des siècles.

Philippe Henarejos, le 29 août 2012

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s